Rechercher

Grèce 🇬🇷

29/07/2021 - 02/08/2021


Avec Arnaud le français, on est dans la voiture qui nous emmène de Gevgelija à Thessalonique. On s’en est sorti avec un bon prix après quelques négociations.

Je discute avec le chauffeur qui, ma foi, est sympathique et m’explique toutes les tensions qu’il y a avec les grecs. Je n’ai eu qu’une version du récit évidemment, mais je pense que les deux nations se font chier mutuellement.

Au poste frontière, le chauffeur n’est pas à l’aise du tout, il explique que les policiers grecs essaient toujours de trouver le détail qui va faire perdre 4h de discussion. - Rien à déclarer ? Deux passeports européens et un chauffeur macédonien ? Allez en avant. Comme une lettre à la poste.


Le poste frontière


Chaque pays se bat pour son Alexandre le Grand


2h de voiture et on arrive dans une partie de la Grèce que je n’avais pas encore découverte. La RÉGION de Macédoine Centrale et plus tard la Thrace. (Finalement, sur tous mes trajets en Grèce, je n’aurai jamais mis les pieds sur une seule île ; superbe).

Total voiture : 2h


J’explore Thessalonique qui est très large, c’est le retour des masques et autres restrictions Covid (comme si les autres pays des Balkans étaient un autre monde), je retrouve la bonne bouffe grecque et plus tard le soir, on se fait une petite sortie entre mâles. Arnaud 21 ans, Albin 19 ans et Logan 17 ans :

Appelez-moi Papa.

Un autre français et un américain rencontrés à l’auberge.

J’y reste une 2e journée et je vais visiter le village de Katerini à 1h de train, petit coucou à ma copine Belgo-Grecque Valentine et je prends le bus : destination l’Est !

Total train : 45min x 2

Les copains d'un soir


Katerini

Thessaloniki


Le trajet est très long jusqu’en Turquie, je décide de m’arrêter à Xanthi où, sauf son église orthodoxe et quelques ruelles de la vieille ville, n’offre pas grand chose (apparemment, il faut y aller lors du carnaval), dernière étape Alexandroupoli qui est assez chouette, en bord de mer de Thrace.

Total bus : 3h

Total bus : 1h20

Xanthi


Alexandroupoli


En ce joli 1er Août 2021, j’apprends que les bus n’ont toujours pas recommencé à voyager vers la Turquie. Qu’ils sont en passe de trouver un accord et que les bus reprendront d’ici une semaine - probablement.

1 ça ne m’arrange pas et 2 ça ne m’arrange pas. Et l’accord avant Covid, ça se passait comment alors ? À dos de chameau ? Soit.

Ça m’exaspère, car ce n’est que politique, rien avoir avec le virus.

Je trouve un chauffeur qui veut bien m’amener jusqu’à la frontière mais pas plus loin.

Le matin du 2 août, je me retrouve à la frontière gréco-turque, je sors de la voiture et vais vers les policiers grecs. Je passe sans problème et débute ma marche des 6000 pas, en effet, après le premier contrôle et la sortie officielle de l'Union Européenne, je suis dans un

no man's land jusqu'à un pont qui me fait penser au Pont de la Rivière Kwaï. Le pont est rempli de militaires grecs plus impressionnants les uns que les autres. Je me faufile entre eux en la jouant très sobre car ils ne doivent pas voir beaucoup de barbus à pied avec 15 kilos sur le dos tous les jours. Une fois le pont traversé, j'aperçois les grands drapeaux rouges turques et de gigantesques portes orientales.

Premier checkpoint : passeport.

Deuxième checkpoint : passeport et photographie faciale, certificat Covid et fouille du sac à dos.

Troisième checkpoint : passeport enfin tamponné et certificat Covid.

Que du bonheur finalement à côté des gens dont la voiture était 5 portes ouvertes et les sièges dehors avec chiens renifleurs.

Je sors des contrôles mais je suis encore à 5h de marche de la ville avec une vraie gare des bus : Kesan (20min en voiture).

J'aperçois un van miteux et un vieux monsieur qui vend du thé et les négociations commencent. Il accepte de me prendre en charge pour quelques lires turques.

Que l'aventure ottomane commence !

Total voiture : 1h

Total marche : +- 1h15

Total van : 20-25min


Dans le fourgon à thé


En avant (vers) l'Orient !

102 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout