Rechercher

Géorgie 🇬🇪

Dernière mise à jour : 7 mai

24/08/2021 - 17/09/2021

Avec mon PCR négatif turc, je passe la frontière à Sarpi sans problème. Je suis assez excité à l’idée d’entrer dans le pays 50 ! C’est un beau chiffre bien rond, un quart des pays reconnus de la planète, déjà visités 😱 (197). Mini bus de Hopa - Turquie vers la frontière, passage à pied et passeport tamponné ! Deuxième mini bus vers la ville en bord de mer : Batumi.


C'est la Mer Noire

Bof bof bof, pas fan de la ville, c’est vieux et délabré mais en ayant des quartiers tellement luxueux tout de même, qu’on se sent paria rien qu’à regarder. Je dors dans une auberge de jeunesse extrêmement pourrie, donc ça n’arrange rien. J’essaie tout de même le plat et la bière locale et m’impatiente du bus de demain qui m’emmènera vers la capitale Tbilissi. Mon cœur de femme m’y rejoint pour finaliser ce mois d’août et on passe 5 jours à visiter chaque recoin de la ville. On marche beaucoup, on découvre, on goûte, on prend de la hauteur et on rencontre les géorgiens.


Tbilissi vu d'en haut

L'endroit est très sympa, il y a beaucoup de choses à voir et je pense qu’il faut un minimum de 3 jours pour vraiment être plongé dans l’ambiance de la ville. Fin août, les températures restent chaudes (en ville) pour ce pays du Caucase. Après la capitale, je commence mon tour et attends avec impatience les montagnes. Il y a deux régions très connues en Géorgie pour les monts à neiges éternelles et les sentiers à vue époustouflante. Ainsi, après la capitale, je passe par les villes/villages de :

- Mtskheta (connue pour être l’ancienne capitale et son monastère du XIe siècle)

- Uplistsikhe (un des plus anciens établissements humains du Caucase)


- Gori (la ville de naissance de Joseph Staline)

- Vardzia (un ensemble monastique troglodyte du XIIe siècle)

- Kutaisi (3e ville du pays avec la grande Bagrati Kathedral)

- Motsameta et Geleti (ses monastères nichés entourés de forêts)

- Tskaltubo (les ruines de l’ère soviétique, le plus bel endroit d’Urbex)

- Kinchkha (ses cascades)

- Mestia (la route est déjà à couper le souffle, l’endroit l’est encore plus !)

- Ushguli (la communauté habitée la plus haute d’Europe, à +2000m)

- Ananuri (en chemin vers Stepantsminda, une forteresse du XIIIe siècle)

- Gudauri (arrêt au monument de l’amitié Géorgie-Russie)

- Stepantsminda (la 2e région montagneuse par excellence avec l’église surplombant la vallée)

- Juta (surnommée la Dolomite du Caucase)

Pour cette aventure, j’ai quasiment utilisé tous les transports à ma disposition. Par exemple, le mini-bus à la frontière turque, le train entre Batumi et Tbilisi, le bus vers Mtskheta ou Gori, l’auto-stop vers Vardzia ou Uplistsikhe (les endroits touristiques où c’est sûr de trouver un gentil chauffeur) mais aussi la voiture pour accéder à des endroits très reculés dans les montagnes (j’ai moi-même conduit). Si vous regardez une carte de Géorgie, le train effectue la liaison côtière vers la capitale, l’axe centrale est fait pour les autocars et les plus petits villages via les mini-bus. Je conseille donc, si tu veux moins te préoccuper de l’aspect transport, de louer une voiture et très certainement une 4 roues motrices.

En voiture Simone !

Sauf dans les grands endroits touristiques (Batumi, Mestia, Stepantsminda et Tbilissi) ne compte pas trop sur les auberges de jeunesse, mais plutôt sur les guest houses ! Tu auras, comme moi, l’occasion de rencontrer de superbes personnes qui t’accueilleront dans leur propre maison. Partager un repas avec des locaux, chez eux et en famille est une super expérience. Comme à chaque fois, je me suis essayé au jeu de la nourriture et des boissons. La Géorgie ne se débrouille pas trop mal quant à la cuisine. Il est conté que c’est le pays de naissance du vin, ils ont également des khinkali (sorte de dumplings), khachapuri (du pain rempli d’œufs et fromage), ils sont aussi friands de gros champignons au fromage cuits au four.


Au niveau géopolitique, c’est un peu le souk en fonction des années et des moments. Grand frère de l’Arménie, il est extrêmement facile de traverser la frontière en train. Connecté à l’ouest à la Turquie et à l’Azerbaïdjan à l’est, les points frontières sont relativement faciles mais peuvent s’avérer compliqués selon la nationalité. Il existe deux provinces autonomes non-reconnues comme pays, par la communauté internationale : l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, sous protectorat russe évidemment. Il est tout à fait possible de visiter l’Abkhazie via les transports en commun (en demandant un visa, etc, etc.) mais rarement ai-je entendu qu’il était possible de rentrer en Ossétie. Plus on se rapproche de ces frontières et celle de Russie, plus les contrôles sont fréquents (je me suis fait refouler par un militaire russe en visitant le coin de Tsdo, sans doute m'approchais-je trop de la frontière. Enfin, la force dominatrice dans la région est la Russie. Ils ne sont pas super appréciés, ils étaient en guerre pas plus récemment qu’en 2008 justement, se disputant ces deux régions indépendantes.


Le monument à l'amitié Géorgie/Russie. Mon cul.

Mes endroits préférés étaient la capitale Tbilissi, la région montagneuse de Mestia et celle de Stepantsminda (+ Juta). Envisage des vacances en Géorgie, c’est une splendide pays à découvrir !


Pays 50/197 !

123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout