Rechercher

Bosnie-Herzégovine 🇧🇦

Dernière mise à jour : 18 sept. 2021

08/07/2021 - 12/07/2021


Samedi 8, nous prenons le temps de déjeuner et il est déjà l'heure de monter dans le bus qui va nous emmener en Bosnie à Banja Luka, craintes et excitation sont à leur paroxysme :

Craintes : nous n'avons pas eu une belle expérience du passage de la frontière Croatie-Bosnie l'année passée. En effet, alors que nous nous rendions à Dubrovnik, les deux petits européens (nous), ont dû débarquer, être fouillés au corps, décharger leurs sacs et répondre à des questions en Serbo-Croate-Bosniaque-Engleski. On nous soupçonnait de cacher de la drogue.

Nein, nein nein ! Moi pas mettre des choses dans mon nez.

Excitation : je n'ai jamais visité la Bosnie-Herzégovine et si je parvenais à y entrer, c'était le pays 46 ! (Cœur fait gros boum boum à chaque nouveau cachet sur mon passeport).


gif

Sortie frontière croate, comme si on n'existait pas. On remonte dans le bus et derrière nous se trouvait un allemand : Stefan de 1993 (j'ai zyeuté son document). Stefan n'a pas l'air d'être au courant de la pandémie 2020, Stefan n'a pas lu les informations avant de voyager. Stefan ne sait pas encore qu'il n'ira pas en Bosnie. Stefan ne sera pas content.

- Frontière bosnienne : le policier-heureux-de-son-métier monte dans le bus et collecte tous les passeports. Le policier souffle en nous voyant : "test Covid, test Covid" dis-ti. Nous montrons patte blanche (jeu de mots sur la drogue de l'année passée) nos carnets de vaccinations, il ne comprend pas réellement toutes les informations mais il acquiesce. Son attention est déjà portée sur le teuton.

Stefan lui parle en allemand tel un français qui parlerait français à un serveur new-yorkais (bah oui, c'est aux natifs de s'adapter). "No test? Zurück, zurück"! Et bien Stefan, malgré protestations a fait zurück. (= retour)

Il faut savoir que Stefan ne passait pas inaperçu, sombrero, sarouel et tongues, il prend ses affaires et débarque pour repasser la frontière à pied.

Notre passeport est tamponné.

Bienvenue en Bosnie.


Bye bye Stefan


Banja Luka est la 2e plus grande ville du pays, se considérant fief intégrant de la République de Srpska, elle n'adopte pas le drapeau bosnien. La ville est très chouette, les infrastructures s'inscrivent dans un renouveau du pays et nous mangeâmes succulament bien.

Total bus : 3h30 (ticket Getbybus / Buscroatia / Busticket4me)



Dimanche 9, nous nous dirigeons vers la capitale historique Sarajevo. Je me réjouis tellement de découvrir cette cité ! Et nous ne sommes pas déçus ! Un seul mot : POUAH

La ville devrait être un exemple pour le monde entier. Dans un seul quartier, côte à côte se trouvent une église orthodoxe, une mosquée, une synagogue et une église catholique. L'exemple type d'une parfaite harmonie entre les peuples et les religions. On l'appelle la Jérusalem de l'Europe/des Balkans.

La ville s'est parfaitement adaptée entre le nouveau et l'ancien, entre cultures et traditions, entre l'Occident et l'Orient. On y retrouve la vie liégeoise avec une multitude de cafés plus intéressants les uns que les autres et d'autre part, Istanbul en miniature avec son bazaar, sucreries turques ou le thé en terrasse.

Un sentiment de bien-être règne dans cette ville malgré les atrocités commises il y a à peine 25 ans.



Sarajevo nous offre une expérience citadine incroyable ! Nous continuons à nous perdre dans les dédales avant de nous aventurer vers les hauteurs pour contempler l'incroyable vertitude (c'est pour dire que le pays est très "vert") de la région. Passage obligatoire par un des nombreux musées de la ville (génocide contre l'humanité, guerre de Bosnie, début de la Première Guerre Mondiale...).

Total bus : 3h30 (ticket Getbybus / Buscroatia / Busticket4me



Lundi 10 et mardi 11, c'était deux jours réservés pour une ville hypra connue : Mostar. Le trajet est beau et sinueux. On reprend le train car c'est une des rares lignes dans le coin.

Logés à 10 minutes de la vieille ville, on prend le temps de s'y rendre en soirée où les lumières donnent déjà un beau spectacle sur les remparts et le fameux pont. Stari Most est un des ponts les plus photographiés en Europe, et on comprend vite pourquoi. L'architecture est réellement superbe.

Total train : 2h (ticket en ligne zfbh.ba, à récupérer en gare).


Jour


Nuit


Le lendemain, nous avions entendu que la Bosnie regorgait de forêts, lacs, rivières et cascades. C'est ainsi que comme deux gros touristes avec des coups de soleil (c'était limite si on avait la banane autour de la taille et les chaussettes relevées), on attendit le bus pendant plus d'1h30. Il n'est jamais venu. On est dimanche. On est en Bosnie. L'horaire était de la merde.

On prend le taxi pour 15 min et "Bobo le chauffeur" nous amène au monastère.

Un seul mot déjà cité, x2 : POUAH POUAH !


L'endroit est extraordinaire. L'endroit est reposant, calme (malgré les autres touristes et restaurants), le lieu sacré appelé Blagaj Tekija / Vrelo Bune offre une vue imprenable sur le monastère, la cascade, la rivière, la grotte et la roche. On y reste plus de 30 min à contempler le paysage (et les gens qui prenaient des selfies).

Le retour est différent : on ne cherche même pas de bus (aaaah, on m'a eu une fois pas deux !), plus envie de Bobo le taximan, la promenade retour ne fait pourtant que 2h52 sous 38° (chaleur ressentie : 1002°).

C'est parti pour notre premier auto-stop !

- les voitures défilent sans s'arrêter (il y a toujours un malaise sur le visage des conducteurs "maaaais oui, désolé mais nooon. Je préfère continuer à rouler dans ma voiture vide"), on connaît tous ce malaise, c'est le même quand on passe devant un SDF et "non désolé" avec la poche remplie de pièces. Il faut hausser un peu les épaules et agiter les mains en serrant les lèvres. Soit.

Infructueux pendant une vingtaine de minutes, deux jeunes damselles s'arrêtent et nous embarquent. Magnifique rencontre d'ailleurs, elles n'ont même pas eu peur de ma barbe.


Mostar et Blagaj s'effacent peu à peu pour laisser place au Monténégro, qui a ouvert ses frontières à n'importe quel citoyen du monde sans test, ni vaccin, ni rien du tout.



See ya Bosnia!

124 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout